Minuscule, un grand film!


Minuscule, la vallée des fourmis perdus, est un grand film pour petits et grands. Réalisé par Thomas Szabo et Hélène Giraud, fille de Moebius, à qui elle dédicace le film. Les deux compères s’inspirent de la série qu’ils ont créée en 2004, produite par le studio Futurikon. Studio responsable du réussi Chasseurs de dragons. Une réussite commerciale et artistique à la française.

 C’est une bien belle réussite que Minuscule. Les créateurs ont su mêler habilement prises de vues réelles pour les décors et images de synthèses pour les insectes. Ainsi, le duo de réalisateurs peut concilier l’ambition de montrer des décors magnifiques et majestueux et celle de donner vie aux sentiments de ces protagonistes. Nous suivons une jeune coccinelle, perdue après une altercation, avec des mouches aux tendances hooligans. Blessée, elle entame un périple à pied pour retrouver sa famille. Elle rencontre en chemin une brigade de fourmis noires avec qui elle se lie d’amitié. Celles-ci ont trouvé un véritable trésor, une boite à sucre en métal, qu’elles protégeront dans un périple épique jusqu’à leur fourmilière. Une cohorte de fourmis rouges croisera leur chemin, et décidera de s’emparer du butin, menant à une guerre incroyable entre les deux tribus de fourmis. La petite coccinelle va se révéler à cette occasion, et rencontrera l’amour en chemin.

 Toutes les générations de spectateurs sont dans la salle, et tout le monde y trouve son compte. Les enfants rient à gorges déployées lorsque la coccinelle, pourtant si mignonne, est prise de flatulence. Ou lorsque, au bout d’une course effrénée, les vilaines mouches s’emplâtrent sur une voiture. Et les adultes se prennent à retrouver leurs rêves d’enfants, quand la fourmi noire et la coccinelle observent de concert le somptueux clair de lune et envisagent de tenter le voyage. Même les amateurs de films de fantasy seront flattés par la bataille finale, véritablement épique. Szabo et Giraud font preuve ici d’une imagination débordante pour la rendre rythmée et terriblement inventive. Hervé Lavandier, à l’origine de la musique originale, accomplit sur ce plan, un travail remarquable, donnant à cette guerre des allures de Seigneur des Anneaux. D’autant plus que la musique rehausse le sentiment de vivacité des insectes, illustrant fort bien leur sentiment. Rattrapant là, le seul point où l’animation pèche un peu.

 Emmenez vos enfants voir Minuscule sans aucun doute. Et n’ayez pas honte d’y aller seul. Minuscule est une très belle invitation au rêve, au voyage et au courage ! La preuve, s’il le fallait, qu’il y a une place à prendre entre Pixar et Disney !

Rémy Boeringer

Pour voir la bande-annonce :

Publicités

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s