[Avant-première] Barbecue, l’amitié passée au grill du temps


À Nice, ce lundi 28 Avril, dans une salle comble, sans invités, cette fois-ci, la fine équipe de Barbecue était présente pour une avant-première avant la sortie de mercredi. Sophie Duez, dans sa ville natale, resplendissait, après quatre ans d’absence sur le grand écran. À ses côtés, le réalisateur, Eric Lavaine était accompagné de Valérie Crouzet, Lysiane Meys, et Lionel Abelanski, trublion drolatique. Un débat dans l’émotion et la bonne humeur, à l’image du film.

Antoine (Lambert Wilson), sain de corps et d’esprit, sportif et raisonnable, finit pourtant par avoir un infarctus. Une claque pour ce quinquagénaire qui se pensait à l’abri grâce à son hygiène de vie irréprochable. Au lieu de suivre les indications de son médecin, c’est-à-dire continuer comme avant, le voilà qui se libère et cède aux excès de l’alcool et du cholestérol. Les vacances entre amis qui se profilent à l’horizon en sont l’occasion rêvée.

Laurent (Lionel Abelanski), Baptiste (Frank Dubosc), Olivia (Florence Foresti), Yves (Guillaume de Tonquédec), Antoine (Lambert Wilson) et Jean-Michel (Jérôme Commandeur)

Raconté à la première personne par Lambert Wilson, l’histoire ne se focalise pas sur ce dernier. Ni sur son couple formé avec Véronique (Sophie Duez) qui se délite face aux excès d’Antoine. Olivia (Florence Foresti) et Baptiste (Franck Dubosc, chroniqué dans Fiston) viennent de se séparer, et ne se retrouvent réunis que par l’amitié qui les lie à leurs amis communs. Laurent (Lionel Abelanski) a de graves problèmes financiers et ne veut se confier à personne, ni à ses amis, ni à Nathalie (Valérie Crouzet), sa femme.Laure (Lysiane Meis) et Yves (Guillaume de Tonquédec), quant à eux, réunis par leur passion immodérée des anecdotes en tout genre, semblent heureux en ménage. Enfin, Jean-Michel (Jérôme Commandeur) est le célibataire de la bande, un peu benêt, foncièrement gentil. Le film ne met aucun personnage de côté, ils ont dans le scénario, un rôle et une importance comparable. Un vrai film de copain, un vrai film sur l’amitié.

Yves (Guillaume de Tonquédec), Véronique (Sophie Duez), Antoine (Lambert Wilson), Olivia (Florence Foresti), Laure (Valérie Crouzet), Laurent (Lionel Abelanski) et Baptiste (Franck Dubosc)

Mâtiné d’humour, Barbecue est une bonne surprise. C’est vrai qu’avec un nom pareil, on avait un peu peur d’avoir un reboot de Camping. C’est une arnaque, et c’est tant mieux. Barbecue est un film sincère, inspiré par les véritables amis d’Eric Lavaine, sur la camaraderie. On rit de bon cœur, sans que jamais le rire soit forcé par le style lourdingue habitant tant d’autres productions. L’ensemble de la troupe apparaît investi dans le film sans que personne ne cherche de faire de l’ombre à l’autre. Lavaine confie d’ailleurs que Dubosc et Foresti, superstar du One-Man Show, étaient impressionnés de jouer avec des acteurs tels que Lambert Wilson ou Sophie Duez. Et inversement. Même l’affiche du film met tout le monde à l’honneur. C’est un bon point, il aurait été tellement facile de mettre en avant les comiques dans un seul but marketing. Cela confirme l’authenticité de la démarche. Barbecue, c’est donc une comédie, certes, mais le propos principal du film, c’est surtout la survivance de l’amitié lorsque se connaissant trop, on finit par s’ennuyer un peu. En somme, comment entretenir la flamme de l’affection et apprendre à apprécier les silences. S’il faut néanmoins retenir deux interprétations des plus agréables, ce sont certainement celle de Jérôme Commandeur, drôlissime dans son rôle d’idiot au grand cœur, et celle de Lionel Abelanski qui interprète, avec tendresse, le seul rôle ne prêtant pas à rire. C’est à eux deux que l’on s’attache sûrement le plus.

Yves (Guillaume de Tonquédec) et Antoine (Lambert Wilson)

Barbecue risque de passer à coté de son public. Nous ne sommes pas sûrs que les amateurs de comédie franchouillarde sortiront totalement satisfaits. Il y a une véritable sensibilité dans l’œuvre de Lavaine, et l’on sent qu’un esprit de troupe théâtrale est né pendant le tournage. Nous ne pouvons que conseiller d’aller voir ce film qui passe l’amitié au grill.

Rémy Boeringer

Pour voir la bande-annonce :

Publicités

6 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s