Avant d’aller dormir, le thriller où l’on ne somnole pas


Avant d’aller dormir est le quatrième film du metteur en scène Rowan Joffé. Le long métrage commence comme un film sur la perte d’identité traumatique pour glisser lentement vers le thriller psychologique. Nicole Kidman et Colin Firth nous balade sans nous laisser envisager le dénouement.

Christine Lucas (Nicole Kidman) souffre d’amnésie chronique. Elle se réveille tous les matins sans se souvenir de la veille. Son mari, Ben (Colin Firth) doit, chaque jour, lui expliquer ce qui lui arrive. Sans l’avoir consulté, Christine voit régulièrement le docteur Nash (Mark Strong), psychologue et neurologiste, qui se propose de l’aider à retrouver sa mémoire. Au fur et à mesure que celle-ci revient, Christine devient méfiante à l’égard de Ben.

Christine (Nicole Kidman) et le docteur Nash (Mark Strong)

Dès le départ d’Avant d’aller dormir met le spectateur dans l’ambiance. Outre le mal-être de Christine, quelque chose sonne faux dans l’attitude si compassionnel de son mari et dans le même temps, on sent que ce n’est pas seulement l’amnésie de Christine qui lui crée des angoisses mais bien davantage son subconscient qui semble la prévenir de l’étrangeté de sa situation. Dans cette atmosphère délétère et angoissante, notre attention est tour à tour porté sur le médecin ou bien sur le mari. On attend avec inquiétude que les lourds secrets tapis dans l’ombre se dévoilent. Est-ce que le docteur Nash est vraiment docteur ? Après tout, dans un premier temps, on ne le voit que dans sa voiture et il consulte Christine par téléphone. Il l’incite à s’enregistrer et à relire les vidéos qu’elle poste la veille. Le comportement du bon docteur Nash évoque une manipulation mentale. Ne pourrait-il pas trafiquer aisément la réalité ou le contexte des messages produits par Christine ? Son mari quant à lui semble cacher quelques aspects de leur vie à sa compagne. Est-ce par lassitude ou pour la protéger ? A-t-il de terribles secrets à cacher ? Avant d’aller dormir est un thriller réussi car aucune de ces questions ne trouve de réponse avant leur dévoilement final. La réalité est si triste que les interrogations que l’on se posait laisse place à un véritable malaise. Un malaise qui ne s’estompe pas malgré le happy end hollywoodien. Celui-ci n’arrive pas à diminuer la gène procurée par l’insoutenable révélation. Dans l’ultime scène vibre toujours l’oppressant climat qui hante le film et l’auditeur de bout en bout.

Christine (Nicole Kidman) et Ben (Colin Firth)

Amateur de thriller bien réalisé et qui ne se trahisse pas en chemin, essayer donc d’aller voir Avant d’aller dormir avant la dernière séance juste avant de rentrer chez vous. Juste avant de vous assoupir, votre intérieur vous semblera sûrement moins familier.

Boeringer Rémy

Pour voir la bande-annonce :

Publicités

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s