Les musées du Vatican 3D, l’art comme vous ne l’avez jamais vu!


Le jeudi 4 Décembre, sous l’égide de la Direction des Musées du Vatican, représentée par Antonio Paolucci, était présenté au public dans les cinémas Gaumont-Pathé, un documentaire réalisé en 3D par Marco Pianigani, nous plongeant au cœur des chefs-d’œuvres détenues par l’Église. Depuis la découverte le 14 janvier 1506 du groupe du Laocoon, racheté par le pape Jules II, le Vatican a poursuivi une politique de conservation artistique, premièrement d’art antique dont la papauté se voulait l’héritière, et d’art chrétien. C’est ainsi que ces successeurs firent embellir le palais papal par Michel-Ange, Raphaël, Le Caravage ou Léonard de Vinci. C’est ainsi que furent également racheté de nombreuses œuvres contemporaine et que les Musées du Vatican accueille des œuvres de de Van Gogh, de Dali ou encore de Lucio Fontana. C’est réellement impressionnant mais la technique de la 3D a trouvé ici une application incroyable. Les détails des sculptures, de l’architecture et des tableaux présentés prennent une nouvelle dimension. La visite commence par le groupe du Laocoon, monumentale sculpture romaine, probablement du 1er siècle avant J-C, attribuée aux sculpteurs Agésandros, Polydoros et Athénodoros. Celle-ci représente Laocoon, prêtre d’Apollon punit par son Dieu pour avoir pris femme. Les détails de sa musculature, l’effroi des visages est flagrant. Le torse du Belvédère, œuvre du sculpteur Appolonios, statue abîmée dont ne subsiste que le torse avait tellement impressionné Michel-Ange qu’il s’en inspira pour son œuvre et refusa de la restaurer. Ces deux œuvres fondatrices des collections d’art vaticanes furent admirés par des générations d’artistes. Les musées du Vatican 3D nous emmène également à l’époque impériale avec le char siégeant dans la salle du Bige et l’imposante statue d’Auguste, faisant un discours à ses soldats, trouvée à Prima Porta dans l’ancienne demeure de Livie, l’épouse du premier empereur romain.

Groupe du Laocoon d’Agésandros, Polydoros et Athénodoros

Inspiré par le groupe du Laocoon et le torse du Belvédère, la Pietà de Michel-Ange inspira à son tour beaucoup d’artistes. On dit que Rodin et Picasso firent le voyage pour l’admirer. Si le plafond de la Chapelle Sixtine est la plus connu des réalisations de Michel-Ange, la présentation en 3D de son jugement dernier met en exergue son œuvre la plus poignante et la plus personnelle. Comme le fait remarquer le commentateur, dans cette œuvre tous semble suspendu, les anges n’ont plus d’ailes, les Hommes sont dans l’expectative. Même Marie détourne les yeux, Jésus la rejetant d’un geste. Nul ne sait réellement ce qu’il va advenir, le moment est à la fois terrible et sublime. Jamais l’on aura vu avec autant de précision le plafond de la Chapelle Sixtine. À l’écran, le doigt de Dieu semble réellement effleurer celui de l’Homme.

Le Jugement Dernier de Michel-Ange

Concernant l’œuvre de Raphaël, le documentaire a choisi de s’attarder sur La Transfiguration que l’historien de l’art, Giorgo Vasari considérait comme « la plus célèbre, la plus belle et la plus divine » des œuvres du maître. Il est vrai qu’au niveau de l’expression du visage, elle est bouleversante. C’est sûrement Raphaël qui fait des traits humains l’instrument de l’histoire qu’il veut raconter. Ce qu’il propose est réellement révolutionnaire et précurseur. Inspiré par cette nouvelle manière de représenter les émotions humaines, Le Caravage livre avec sa Mise au tombeau une œuvre alliant un réalisme saisissant et inquiétant à la fois, signe de sa relation tourmentée à la religion.

La Mise au Tombeau de Le Caravage

Pour finir, revenons à la Pietà de Michel-Ange dont la pinacothèque vaticane possède plusieurs réinterprétation venant d’artiste aussi divers que Chagall et sa Pietà rouge, que Van Gogh et sa Pietà copiées elle-même de celle de Delacroix et la Madonna de Lucio Fontana. Signe d’une certaine réconciliation de l’Église avec l’art moderne, la Crucifixion de Dali est également exposée.

La crucifixion de Dali

Initiative intéressante et enrichissante, permettant à tous de découvrir certaines des plus grandes œuvres de l’antiquité et de la Renaissance italienne. Et à ceux qui les connaissent de les redécouvrir sous un jour nouveau, Les musées du Vatican 3D est à la suite de Vikings : vie et légende, une expérience que les musées du monde entier devraient envisager. Boeringer Rémy Pour voir la bande-annonce :

Publicités

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s