Papa ou maman, parents contre gamins (1-0)


Premier long-métrage de Martin Bourboulon, qui a fait ses armes sur Les rivières pourpres au côté de Mathieu Kassovitz, Papa ou maman est une comédie familiale sur la famille qui prend à rebours un véritable phénomène de société pour en faire une excellente thérapie par le rire.

Florence (Marina Foïs) et Vincent Leroy (Laurent Lafitte) ne s’aiment plus. Ils ont décidé de divorcer, en toute amitié. Seulement, voilà qu’à quelques jours de leur divorce, ils sont tous les deux promus à l’étranger, l’un en Haïti et l’autre au Danemark. Commence alors une guerre ouverte pour ne pas avoir la garde des enfants. Mathias (Alexandre Desrousseaux), Emma (Anna Lemarchand) et Julien (Achille Potier) vont en voir de toutes les couleurs.

Florence Leroy (Marina Foïs) et Vincent Leroy (Laurent Lafitte)

Les éclats de rire n’ont pas cessé pendant la projection de Papa ou maman. Près d’un cinquième des enfants français vivent dans une famille monoparentale, une situation courante qui parlera à beaucoup de spectateurs. Les enfants, désabusés, n’échappent pas aux clichés habituels, la fille est accro à son téléphone, le petit frère joue le rôle de l’intello de service et le grand frère, celui de rebelle décérébré. Mais on s’en moque des clichés, parce que de une, les acteurs semblent sincères et ne surjoue pas, ce qui est rarement le cas dans ce genre de comédies, et qu’en plus, les gosses sont surtout un faire-valoir au déchaînement de forfaits que les parents, drolatique dans leur folie, vont déverser sur la petite famille.

Vincent Leroy (Laurent Lafitte), Mathias (Alexandre Desrousseaux), Julien (Achille Potier), Emma (Anna Lemarchand) et Florence Leroy (Marina Foïs)

Constamment au bord de la crise de nerf, Florence et Vincent vont rivaliser d’inventivité pour dégoûter leurs enfants. Classique de la famille recomposée, où les parents sont parfois de pires gamins que leurs gosses, le chantage va aller bon train. Les séquences chez l’avocate sont simplement hilarantes, prenant à contre-pieds, l’image d’Épinal des parents qui se déchirent pour avoir la garde. Le résultat est toutefois le même pour les enfants, qui en prennent plein la caboche. Papa ou maman, c’est bizarrement des situations improbables mais si familière. Sa force, c’est de laisser Florence et Vincent en roue libre et ne pas hésiter à les faire devenir tout simplement immondes. Le côté romance du scénario est très en retrait pour laisser place à cette douce folie. On échappera pas, cependant, à la scorie majeure de tout film romantique, les trois R, rencontre, rupture, réconciliation, faisant des meilleures idées, le plus banal des scénarios.

Vincent Leroy (Laurent Lafitte) et Florence Leroy (Marina Foïs)

Des dialogues percutants, des situations absurdes, des comportements à la limite de la condamnation pénale, voilà le cocktail enthousiasmant de ses parents qui décident de devenir ignobles, là où certains le deviennent sans le décider.

Boeringer Rémy

Pour voir la bande-annonce :

Publicités

5 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s