The Voices ou comment se faire de nouvelles amies par décapitation


Après Persépolis et Poulet aux prunes, la talentueuse réalisatrice iranienne Marjane Satrapi nous présente son tout dernier ovni, The voices. Une comédie horrifique alliant avec brio l’humour noir et le loufoque, dont l’exploit est, en partie, servi par un Ryan Reynolds remarquable et singulier.

Jerry (Ryan Reynolds, véritablement captivant dans Captives), trentenaire célibataire, est un manutentionnaire travaillant dans une usine de fabrication de sanitaires. A première vue, rien ne semble perturber la vie bien morose de cet employé modèle, quelque peu simplet, pourtant Jerry a un secret des plus terribles…

Jerry (Ryan Reynolds), Bosco (Ryan Reynolds) et M. Moustache (Ryan Reynolds)

Atteint de schizophrénie, depuis son plus jeune âge, il n’hésite pas à discuter, régulièrement, avec ses deux confidents poilus, qui ne sont autres que son chien Bosco (Ryan Reynolds), stéréotype du toutou gentillet et bêta, et son chat M. Moustache (Ryan Reynolds), félin démoniaque et cynique qui essaie d’orienter Jerry vers son côté sombre. Satrapi eut, ici, l’ingéniosité, de présenter les voix intérieures de Jerry sous une forme personnifiée et saugrenue permettant au spectateur de s’introduire dans le cerveau follement multicolore d’un psychotique.

Fiona (Gemma Arterton) et Jerry Hickfang (Ryan Reynolds)

Dr. Warren (Jacki Weaver que l’on a vu l’année dernière dans Magic in the moonlight), la psychiatre de Jerry, semble de plus en plus inquiète du comportement de son patient qui ne suit pas correctement son traitement. Elle écoute avec attention, les états d’âme de Jerry qui malgré ses troubles est bien conscient de la nature de ses hallucinations. Il lui confie, durant une séance, son enthousiasme à l’égard de Fiona (Gemma Arterton, géniale dans Byzantium, sorti en France directement en vidéo), la sexy comptable anglaise de son usine.

Lisa (Anna Kendrick)

Par voie d’enchaînement, la vie de Jerry va sinistrement basculer, après un malheureux accident de voiture où le spectateur découvrira un serial killer à la fois sanguinaire et attachant, tuant par compassion ses victimes. Il ne semble plus pouvoir discerner le bien du mal sans l’intervention de ses deux animaux de compagnie. M. Moustache redoublera, alors, d’habilité pour entraîner d’avantage le pauvre Jerry dans sa chute. On assistera, alors, à une apologie hilarante de scènes gores et burlesques où Satrapi réussit avec finesse son pari de faire rire le spectateur sans la moindre esquisse de culpabilité. Collectionnant en guise de compagnie les têtes de ses victimes dans son réfrigérateur, ces dernières se mettant à apprécier leur tortionnaire, ajoutent à Jerry de nouvelles voix à qui parler.

Fiona (Gemma Arterton) et Jerry Hickfang (Ryan Reynolds)

Néanmoins, une scène du film, particulièrement marquante, présente un tout autre aspect de sa personnalité multiple. Dans un accès de folie, Jerry, reprend épisodiquement son traitement et soudain les méandres de la solitude refont surface… Bosco, son fidèle chien, et M. Moustache redeviennent des animaux de compagnie des plus banales laissant un Jerry face à lui et à lui seul ! C’est alors qu’on découvre avec effroi l’environnement macabre de son appartement qui perd un tant soit peu de son image chaleureuse. Jerry sait plus que jamais la folie qui l’habite mais préfère pourtant s’y complaire, au risque de la détérioration de sa santé mentale… car il faut bien se l’avouer parler à des têtes décapitées n’est pas très folichon mais n’avoir personne à qui parler est vraiment affligeant.Son traitement parti aux oubliettes, Jerry, peut de nouveau retrouver ses amis et continuer sa folle aventure au pays des boyaux et des tupperwares…

M. Moustache (Ryan Reynolds)

Si vous voulez rire et frisonner à la fois face à un serial killer au charme innocent, courrez voir The voices qui ne manquera pas de vous laisser sans voix.

Riffault Caroline

Pour voir la bande-annonce :

Publicités

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s