[Avant-première] Joséphine s’arrondit, un accouchement à ne rater sous aucun prétexte


Après Joséphine d’Agnès Obadia, c’est au tour de Joséphine elle-même, c’est-à-dire Marilou Berry de reprendre le flambeau et de se lancer dans la réalisation. Pour son premier film, inspiré par le personnage de la bande-dessinée éponyme de Pénélope Bagieu, la réalisatrice vise juste et drôle en attaquant la grossesse sur un ton humoristique. Nous avons eu la chance d’assister à l’avant-première niçoise, ce vendredi 29 janvier 2016, de Joséphine s’arrondit. Marilou Berry, Mehdi Nebbou et Sarah Suco étaient présents et ont mit le feu à salle déjà hilare à l’issue de la projection. C’est le chauffeur de salle qui a dû se sentir inutile.

Cela fait deux ans que Gilles (Mehdi Nebbou) et Joséphine (Marilou Berry) filent un parfait amour. C’est alors qu’elle tombe enceinte, à son grand désespoir, ayant peur de devenir comme sa mère et des responsabilités à venir.

Gilles (Mehdi Nebbou) et Joséphine (Marilou Berry)

Joséphine s’arrondit n’offre aucun répit à nos zygomatiques. D’un bout à l’autre, le scénario est une pépite regorgeant d’idées malines et drôlissimes. Tout est axée sur la folie douce de ce couple à la fois normal, à qui tout le monde peut s’identifier et exubérant. L’exagération est juste assez mesurée pour allier problématique réelle et volonté de faire rire. Un spectateur s’est étonné, je cite, « qu’une comédie française soit réussie ». Il n’y a rien de plus énervant que ce bashing convenu contre la production française. Enfin, il n’y a pas que Chaplin ou Sandler. On a souvent de grand éclat de rire au cinéma avec des films de chez nous. Et l’on a pas à rougir de notre panthéon comique. Comme a répondu l’actrice, on a Louis de Funès et Pierre Richard pour ne citer qu’eux. On rajouterait la troupe du Splendid, les Nuls ou les Inconnus. Joséphine s’arrondit est dans la veine de ces grands troubadours. Et en plus, se paie le luxe d’être résolument moderne. On ne cesse jamais de se tordre de rire. Le premier des ressorts comiques est certainement la dissemblance entre les angoisses de Joséphine et l’optimisme béat de Gilles. Les personnages secondaires ne sont pas en reste et apporte tous une plus-value certaine. La palme revenant probablement à Josiane Balasko, véritable Tatie Danièle en puissance, géniale comme à son habitude, en vieille mégère agaçante et egocentrée. C’est là qu’elle excelle le plus comme l’a encore prouvé Arrête ton cinéma, le mois dernier.

Joséphine (Marilou Berry)

Joséphine s’arrondit ne fait pas l’économie de moments tendres voir même tristes mais arrive toujours à leur insuffler un potentiel comique. Cela rend les personnages profondément attachants et prouve que le rire est essentiel à la vie, même dans les moments difficiles. Une scène d’anthologie affiche Pénélope et son amie Sophie (Sarah Suco que l’on a vu dans L’enquête et La belle saison) sous-titrées car incompréhensible, parlant entre leurs larmes et leurs sanglots. La scène, dramatique par essence, est, par cette pirouette scénographique, juste poilante. Côté interprétation, Mehdi Nebbou n’est pas en reste. Sous cacheton, Gilles se lance dans une course contre la montre épique et proche des délires de Jim Carrey. On ne l’attendait pas là et nous n’en fûmes pas déçus. Marilou Berry, qui n’est pas maman, a voulu, malgré tout, faire un film universel, brassant des thèmes divers. À la pression sociétale qui peut pousser une femme réticente à devenir mère, Joséphine s’arrondit répond en peignant toutes les angoisses qui peuvent étreindre celle-ci. Si le couple que l’on nous présente prend la décision de garder l’enfant, on n’oublie pas de rappeler la possibilité d’un avortement. Devenir parent ne va pas de soi pour tout le monde. Gilles est résolument moderne et s’il souhaite être père, il serait prêt à accepter le choix de Joséphine. Joséphine s’arrondit réussit à faire rire s’en trop s’enticher de clichés. Ce qui n’est pas facile. À plusieurs abords, il inverse les rôles traditionnels. En parallèle, l’idylle de Sophie avec Marc (Medi Sadoun que l’on a vu dans Qu’est ce qu’on a fait au bon Dieu ? et Les Francis), le gynécologue de Joséphine, campe Sophie en fille sexuellement libéré tandis que Marc est plus fleur bleue. Exit les blagues machistes et les filles nunuches. On respire.

Sophie (Sarah Suco), Joséphine (Marilou Berry) et Cyril (Cyril Gueï que l’on a vu dans Les Francis)

Joséphine s’arrondit accouchera le 10 février 2016. Exceptionnellement, le bloc sera en accès libre. On ne que vous conseiller de venir assister à la naissance.

Boeringer Rémy

Retrouvez ici la bande-annonce :

Publicités

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s