Nailbiter, puzzle sanglant !


Il y a une réflexion que l’on a tous eu au moins une fois dans sa vie face à une vision d’objets ou de personnes très similaires ou identiques: « Il y a un nid ou quoi ?! » ou d’autres versions de cette dernière. Une réflexion dont se serait bien passé la petite ville de Buckaroo dans l’Oregon qui réussit le triste exploit d’avoir engendré pas moins des 16 pires serial killer des Etats-unis, rien que ça ! Surtout quand le dernier boucher de Buckaroo, Edward « Nailbiter » Warren comprenez « rongeur d’ongles » se fait arrêter en plein milieu d’un énième carnage… Mais contre toute attente est acquitté ! Ce dernier se paît même le luxe, après son procès mascarade, de revenir habiter à Buckaroo ! La justice comme on l’aime aux U.S.A !
Kezako son surnom dans tout cela ? Me direz-vous, c’est bien simple, il a une manie toute mignonne (ou dégoûtante selon certains) qui est de se ronger les ongles… Et de commettre des tueries monumentales pour pouvoir bouffer les ongles de ses victimes et cela jusqu’au sang ! Hell yeaaaaaah !

Tout cela a le don d’énerver l’un des profiler du F.B.I, l’agent Caroll, qui avait joué un rôle important dans la capture de Warren, en plus d’être obnubilé par l’énigme de Buckaroo. C’est ainsi qu’il décide de se rendre sur place afin d’enquêter sur le sujet jusqu’au jour où il passe un coup de téléphone à son ami, l’agent Finch (de la NSA), pour lui annoncer qu’il a résolu l’énigme de Buckaroo et qu’il souhaiterait que ce dernier le rejoigne. L’agent de la N.S.A (accessoirement dépressif) qui est temporairement mis à pied pour une sale affaire, accepte la requête de son ami . Cependant, une fois arrivé sur les lieux, Caroll a mystérieusement disparu et il se pourrait bien que, comble de l’ironie, Warren soit le seul à pouvoir aider l’agent Finch à réunir les pièces du puzzle.

Ce thriller sauce hémoglobine est tout simplement une claque et un must have pour tout passionné du genre !
Ce qui démarque Nailbiter de la plupart des titres de ce style, c’est le fait de ne pas vendre de la boucherie pour de la boucherie mais de l’incorporer magistralement dans une ambiance malsaine et tordue accompagnée d’une multitude de questions. Tout est parfaitement orchestré ! Les énigmes se multiplient quand on a finalement des réponses aux précédentes; les différents protagonistes sont bien dépeints et nous font réagir; le développement est clair et concis. On ne peut être que satisfait de voir enfin cette perle, qui a été élue par le magazine USA Today meilleur comics d’horreur 2014, arrivée chez nous sous la forme de 4 volumes, dont le 3ème sort courant octobre 2016.

Afficher l'image d'origine

On retrouve Joshua Williamson (Ghosted) pour le scénario et Mike Henderson (TMNT, Venom) au dessin. Ensemble, ils nous apportent leur vision et réflexion sur le phénomène bien connu des serial killers aux U.S.A. Nailbiter est édité en France par Glénat comics et disponible chez tout bon libraire aux alentours de 15€ et pas de panique ! Les deux premiers tomes sont toujours disponibles !

Joël Bellanca

Publicités

3 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s