Auteur : warett

Corée du nord : le pays qui n’était pas là

A l’occasion de la sortie de son nouveau livre, Corée du Nord : le pays qui n’était pas là, paru aux éditions Alexipharmaque, Denis Gorteau a accepté de répondre aux questions d’Une graine dans un pot. (suite…)

Publicités

Star Wars – Le réveil de la force et la poursuite d’un mythe

052074

Hier soir nous sommes bien sûr allé voir le nouveau Star Wars, septième opus d’une série débutée il y a presque quarante ans, en 1977, par George Lucas. Aux commandes de ce film, on trouve un  J.J. Abrams (Lost, Super 8…) dont la vision, pourtant assez réussie, semble d’ors et déjà critiquée. Ce film s’insère parfaitement dans la continuité des précédents. Les mythes fondateurs y sont autant présents et baignent l’histoire du début à la fin. (suite…)

[Avant-première] Ici les aubes sont calmes : l’innocence aux prises avec la barbarie

C’est avec ce dernier né du réalisateur russe Renat Davletiarov que nous concluons, dans une salle comble, le Festival du film russe de Nice. Ici les aubes sont calmes, est l’adaptation d’une nouvelle de Boris Vassiliev datant de l’époque soviétique. C’est aussi un grand classique du cinéma soviétique datant de 1972 qui est aujourd’hui remis au goût du jour dans une grande production digne des plus grands studios américains, même si Davletiarov se défend d’avoir voulu faire un remake. (suite…)

[Avant-première] Francofonia : ode philosophique et politique pour l’ouverture du festival de cinéma russe

Pour l’ouverture du 3ème Festival de cinéma russe de Nice, ce mardi 22 septembre 2015, nous a été présenté le dernier né d’un vieux routard du cinéma soviétique, Alexander Sokourov. Francofonia nous conte les méandres du musée du Louvre durant l’occupation de Paris par la Wehrmacht. En effet en juin 1940, après avoir saboter la préparation de la guerre, le gouvernement français et les classes dirigeantes abdiquent devant l’avancée de l’armée allemande. Paris est décrétée « ville ouverte » et la Wehrmacht entre triomphalement dans une capitale quasi déserte. Avec elle se succède les dirigeants du régime nazi venant observer et se délecter de leur nouvelle prise de guerre. (suite…)

URSS vingt ans après : retour de l’Ukraine en guerre

Une édition que nous connaissons bien à Une graine dans un pot, les éditions Delga, a sorti dernièrement un compte rendu de voyage de deux mamies, Danielle Bleitrach et Marianne Dunlop, universitaire et traductrice, dans l’une des malheureusement zones de conflit de notre planète : l’Ukraine. Ce livre se divise en deux parties : un premier voyage, en Crimée, quelques mois après le référendum et le rattachement de la péninsule à la Fédération de Russie, et, un deuxième voyage à Odessa, en passant par la Moldavie. Deux voyages qui permirent à nos deux globe-trotteuses d’échanger sur place, avec les vrais gens, loin des formules toutes faites et de la vision idéologique des médias qui ne se penchent jamais sur la vision du simple citoyen. (suite…)

American Ultra : espions sous acide

Après Projet X, un film pour ados prépubères, on n’attendait pas grand chose du réalisateur britannique Nima Nourizadeh. Et pourtant, American Ultra est une vraie bonne surprise. Ce film, porté par un couple d’enfer : Mike joué par Jesse Eisenberg (magique dans Insaisissables et que l’on retrouvera l’année prochaine dans Suicide squad) et Phoebe, incarnée par Kristen Stewart (très juste dans Still Alice), oscille entre action débridée, franche rigolade et scènes totalement WTF. (suite…)

Qui aidait Hitler ? Témoignage édifiant d’un ambassadeur

Au début des années 1960, Ivan Mikhaïlovitch Maïski, qui fut ambassadeur de 1932 à 1943 d’Union Soviétique en Grande-Bretagne avant de rejoindre le ministère des affaires étrangères de son pays, décide d’écrire son histoire de diplomate dans la période précédent la Seconde Guerre Mondiale. Chargé par Litvinov, le Commissaire aux affaires étrangère de l’URSS, d’améliorer les relations avec la caste politique britannique, Ivan Maïski s’acharne à promouvoir les échanges économiques et diplomatiques en vue de reconstituer l’Entente de la Première Guerre Mondiale, seule alliance permettant de contenir l’expansionnisme allemand. (suite…)

Terminator Genisys : plus qu’une simple suite

Terminator Genisys est le nouvel opus, réalisé par l’américain Alan Taylor, de la saga Terminator débutée en 1984. On pourrait se dire, encore du réchauffé… Mais pour le coup, ce film, bien qu’il s’inscrive dans la continuité des précédents , surtout des deux premiers, apporte bel et bien une nouvelle approche à l’histoire. On aurait aimé qu’il en soit ainsi dans Jurassic World mais bon… (suite…)

L’opinion, ça se travaille : les médias et les « guerres justes »

Dans ce livre, dont la sixième édition actualisée et augmentée est sortie il y a peu, publié aux éditions Agones, les collaborateurs du Monde diplomatique Serge Halimi et Dominique Vidal se lient à deux militants de l’observatoire des médias Acrimed pour une analyse poussée et critique des « guerres humanitaires » qui se succèdent depuis la chute de l’URSS. (suite…)

La Bataille de la montagne du tigre : à l’assaut d’une forteresse inexpugnable !

Dans son nouveau long métrage, Tsui Hark, le grand maître du cinéma chinois, quitte le détective Dee, l’incarnation extrême orientale de Sherlock Homes, pour nous conter sa version de La bataille de la montagne du tigre. Ici fini les arts martiaux et les fastes de l’antique Empire, Tsui Hark nous plonge dans une période sombre de l’histoire de ce grand pays, terrible mais aussi glorieuse, prélude à la renaissance de la nation chinoise. (suite…)