Littérature

Starve, quand Top Chef s’inspire de Running Man

18871492_444087729289584_208925436_n

Calme toi cher lecteur, faut pas s’attendre à voir Etchebest jouer au bilboquet avec les testicules d’un candidat ! Bien que niveau violence ça y va sec ! Mais quel chef d’œuvre au final, quelle claque ! Starve, ce n’est pas simplement une émission d’épreuves culinaires hardcore, c’est tellement plus que cela que je pourrais commencer cet article d’une dizaine de manières. (suite…)

Les grands mythes (Volume 1) : miroirs de nos mots et de nos maux

Nous ne cessons pas de l’affirmez mais le catalogue de documentaires de qualité qui sort chez Arte (que vous pouvez retrouver sur leur page facebook) ne cessent de s’étoffer. Après que la chaîne ait diffusé Les grands mythes, une série documentaire, créée par François Busnel et réalisé par Sylvain Bergère, sur les différents aspects de la cosmogonie grecque, la maison d’édition la propose dans un coffret intégral. Passionnés d’histoire, nous ne pouvions pas laisser l’occasion de vous en parler. Mais l’œuvre est si complète que nous le ferons en quatre articles, chacun consacré à un volume. (suite…)

World War Wolves : « Prom’nons nouuus dans les boiaaaaargghh ! »

https://i0.wp.com/www.bedetheque.com/media/Couvertures/Couv_218224.jpg

J’en ai vu des humanités mal barrées niveau chance de survie, mais là… Jugez plutôt : un mal dont on ne connaît pas l’origine, sous forme d’épidémie, qui transforme les gens en lycanthropes, qui au moment de la pleine lune voient leur pouvoir et soif de sang décupler sérieusement !! Ah j’oubliais ! Ils se regroupent en meute, font tomber des villes entières à travers les U.S.A et forment de nouveaux gouvernements. Ils sont mignons eux mais bon un gouvernement de loups que ce soit en France ou ailleurs on connaît ! (suite…)

Nailbiter, puzzle sanglant !

Il y a une réflexion que l’on a tous eu au moins une fois dans sa vie face à une vision d’objets ou de personnes très similaires ou identiques: « Il y a un nid ou quoi ?! » ou d’autres versions de cette dernière. Une réflexion dont se serait bien passé la petite ville de Buckaroo dans l’Oregon qui réussit le triste exploit d’avoir engendré pas moins des 16 pires serial killer des Etats-unis, rien que ça ! Surtout quand le dernier boucher de Buckaroo, Edward « Nailbiter » Warren comprenez « rongeur d’ongles » se fait arrêter en plein milieu d’un énième carnage… Mais contre toute attente est acquitté ! Ce dernier se paît même le luxe, après son procès mascarade, de revenir habiter à Buckaroo ! La justice comme on l’aime aux U.S.A !
Kezako son surnom dans tout cela ? Me direz-vous, c’est bien simple, il a une manie toute mignonne (ou dégoûtante selon certains) qui est de se ronger les ongles… Et de commettre des tueries monumentales pour pouvoir bouffer les ongles de ses victimes et cela jusqu’au sang ! Hell yeaaaaaah ! (suite…)

Dans ton com’ : quand Klaire fait grr transforme la merde en or !

Suite à la polémique ayant surgi lors des dernières régionales, en novembre 2015, où la tristement en vogue Marion Maréchal-nous voilà-Le Pen avait promis la fin des subventions aux plannings familiaux, la blogueuse féministe Klaire fait grr a posté une vidéo dénonçant l’absurdité de vouloir les faire disparaître. Celle-ci était vite devenu virale. Comme toute action engagée, en ces temps de pénurie idéologique, de pensée prêt-à-vomir, où la lutte des classes a été à nouveau remplacée par les vieux démons xénophobes de cette droite extrême qui explique tous les malheurs du monde par l’existence même de l’altérité, elle déchaîna sur les internets, où la lâcheté peut se faire reine, un véritable déchaînement de haine à son encontre. Retournant l’arme contre ses ennemis, Klaire fait grr a décidé d’éditer un petit livret, florilège du « meilleur du pire de l’internet mondial », sobrement intitulé Dans ton com’. L’intégralité des bénéfices obtenu à travers un financement participatif sur Ulule ont été reversés au planning familiale. Dénonçant régulièrement dans nos lignes le système prostitueur et la misogynie ordinaire, montant au créneau lorsque nous le jugeons nécessaire, nous étions évidemment des contributeurs. Ce matin, à la rédaction, nous avons reçu Dans ton com’, édité par La ville brûle. L’occasion de vous présenter ce petit chef-d’œuvre d’humour gras malgré lui.

(suite…)

Notre petite soeur, douceur et sororité

 

C’est dans une petite salle du cinéma Rialto de Nice que je me suis rendu à la projection de ce film en VOST le samedi 14 novembre au soir. Peu de monde dans la salle.
Il s’agit d’un film japonais adapté du manga Kamakura Diary (que je n’ai pas lu), et intitulé Notre petite sœur. On y suit trois sœurs, qui sont déjà de jeunes adultes, et vivent ensemble dans la maison familiale d’une banlieue paisible d’une ville du sud-ouest de Tokyo au Japon. C’est l’histoire simple d’une sororité dont un événement va bousculer l’existence. Ce film est de Hirozoku Kore-Eda, un réalisateur japonais habitué du festival du film de Cannes, et faisait donc partie de la sélection officielle du dernier festival. (suite…)

[Avant-première] Francofonia : ode philosophique et politique pour l’ouverture du festival de cinéma russe

Pour l’ouverture du 3ème Festival de cinéma russe de Nice, ce mardi 22 septembre 2015, nous a été présenté le dernier né d’un vieux routard du cinéma soviétique, Alexander Sokourov. Francofonia nous conte les méandres du musée du Louvre durant l’occupation de Paris par la Wehrmacht. En effet en juin 1940, après avoir saboter la préparation de la guerre, le gouvernement français et les classes dirigeantes abdiquent devant l’avancée de l’armée allemande. Paris est décrétée « ville ouverte » et la Wehrmacht entre triomphalement dans une capitale quasi déserte. Avec elle se succède les dirigeants du régime nazi venant observer et se délecter de leur nouvelle prise de guerre. (suite…)

URSS vingt ans après : retour de l’Ukraine en guerre

Une édition que nous connaissons bien à Une graine dans un pot, les éditions Delga, a sorti dernièrement un compte rendu de voyage de deux mamies, Danielle Bleitrach et Marianne Dunlop, universitaire et traductrice, dans l’une des malheureusement zones de conflit de notre planète : l’Ukraine. Ce livre se divise en deux parties : un premier voyage, en Crimée, quelques mois après le référendum et le rattachement de la péninsule à la Fédération de Russie, et, un deuxième voyage à Odessa, en passant par la Moldavie. Deux voyages qui permirent à nos deux globe-trotteuses d’échanger sur place, avec les vrais gens, loin des formules toutes faites et de la vision idéologique des médias qui ne se penchent jamais sur la vision du simple citoyen. (suite…)

Qui aidait Hitler ? Témoignage édifiant d’un ambassadeur

Au début des années 1960, Ivan Mikhaïlovitch Maïski, qui fut ambassadeur de 1932 à 1943 d’Union Soviétique en Grande-Bretagne avant de rejoindre le ministère des affaires étrangères de son pays, décide d’écrire son histoire de diplomate dans la période précédent la Seconde Guerre Mondiale. Chargé par Litvinov, le Commissaire aux affaires étrangère de l’URSS, d’améliorer les relations avec la caste politique britannique, Ivan Maïski s’acharne à promouvoir les échanges économiques et diplomatiques en vue de reconstituer l’Entente de la Première Guerre Mondiale, seule alliance permettant de contenir l’expansionnisme allemand. (suite…)