Abbey Lee

The Neon Demon : un symbolisme vide de sens

À l’image de ses héroïnes, le dernier long-métrage de Nicolas Winding Refn se vautre dans la prétention de sa beauté sans chercher à être autre chose qu’un manifeste arty. Avec The Neon Demon, Nicolas Winding Refn se mue en Terence Malik qui aurait voulu se mettre au cinéma de genre pour un résultat aussi esthétisant qu’il est pompeux et ennuyant. (suite…)

Publicités

Mad Max : Fury Road, folie furieuse et génie créateur!

Il y a deux semaine, nous faisions une véritable tête-à-queue vers les seventies finissantes pour retrouver les débuts prometteurs d’une saga qui allait, d’épisode en épisode, rénover et à chaque fois relancer le genre post-apocalyptique au cinéma. Après Mad Max, s’invite évidemment dans nos lignes Mad Max Fury Road, la dernière folie de George Miller alliant selon la plus grande tradition, spectacle de haute voltige et messages quasiment subliminaux. (suite…)