Abdellatif Kechiche

Cinquante nuances de vide…

Cinquante nuances de Grey de Sam Taylor-Wood, adapté du best-seller de E.L. James, c’est la soi-disant claque de l’année promise par tous les Séguéla de l’audiovisuel. À vrai dire, ce n’est ni romantique, ni fou, ni même réellement sexy. C’est même le contraire, tristement niais, policé à outrance et profondément ennuyant.

(suite…)

Publicités

Encore un an, romance moscovite

Film de clôture du deuxième Festival du Cinéma Russe à Nice, Encore une année était projeté en présence de la réalisatrice Oksana Bytchkova et du producteur du film Mikhaïl Rosentsveig. Pour la première, cette romance devait être résolument moderne tandis que Rosentsveig, blaguant sûrement, arguer qu’il aurait préféré un film plus soviétique pour s’assurer son succès financier. Effectivement, Oksana Bytchkova réalise un film romantique résolument contemporain, même dans ses petits défauts, à l’opposé d’Amour et Pigeons dont nous avons parlé précédemment. Alekseï Filimonov a été récompensé par le prix du meilleur rôle masculin au Festival ouvert de cinéma russe Kinotavr, à Sotchi. Le film, quant à lui, a été sélectionné dans huit festival à travers le monde. Une aubaine pour la réalisatrice qui nous livre ici son troisième film sorti cette année-même. (suite…)

La vie d’Adèle, romance en rupture

On aura tout entendu du cinquième film d’Abdellatif Kechiche, c’est bien triste. La polémique sur sa manière de diriger ses acteurs risquerait de vous faire rater un bien beau film d’Amour. La première chose à rétablir est la suivante, ce n’est pas un film sur la spécificité prétendue de l’amour lesbien mais belle et bien sur l’amour tout court. Et surtout, il s’agit là d’un film sur la rupture. (suite…)