Alexandre Sokourov

[Rétro] Alexandra, au-delà des armes, le visage de nos frères

L’année dernière nous avions chroniqué le dernier film d’Alexandre Sokourov, Francofonia, le Louvre sous l’Occupation, présenté lors du 3ème Festival de cinéma russe de Nice. Cette année, nous faisons un bond, dix ans plus tôt, pour vous présenter Alexandra, une œuvre magistrale, à la fois profondément universelle et intimiste qui nous plonge dans l’attente indicible d’un camp militaire russe en Tchétchénie, faisant courir ombres et lumières sur un conflit dont les origines vaporeuses finissent par échapper à ces belligérants mêmes. (suite…)

[Avant-première] Francofonia : ode philosophique et politique pour l’ouverture du festival de cinéma russe

Pour l’ouverture du 3ème Festival de cinéma russe de Nice, ce mardi 22 septembre 2015, nous a été présenté le dernier né d’un vieux routard du cinéma soviétique, Alexander Sokourov. Francofonia nous conte les méandres du musée du Louvre durant l’occupation de Paris par la Wehrmacht. En effet en juin 1940, après avoir saboter la préparation de la guerre, le gouvernement français et les classes dirigeantes abdiquent devant l’avancée de l’armée allemande. Paris est décrétée « ville ouverte » et la Wehrmacht entre triomphalement dans une capitale quasi déserte. Avec elle se succède les dirigeants du régime nazi venant observer et se délecter de leur nouvelle prise de guerre. (suite…)

[Avant-première] Souschinski : la vérité sur la guerre ou l’autre Capa

sushinsky

Pour immortaliser la seconde guerre mondiale, nous avions Robert Capa et cela nous suffisait jusqu’à présent. Grâce au 3ème festival du film russe à Nice, qui a débuté lundi 21 septembre avec une conférence d’Alexandre Sokourov, nous connaissons maintenant Vladimir Souschinski, reporter de guerre soviétique qui fit connaître à l’arrière, par son travail exceptionnel, l’avancée des troupes communistes vers la victoire contre l’Allemagne nazie. En présence de la réalisatrice, Anna Dorob, nous avons assisté à l’avant-première mondiale de Souschinski : la vérité sur la guerre, qui retrace la carrière courte et intense du cameraman devenu une idole dans son pays. A l’heure où, sans honte, les dirigeants occidentaux n’ont pas daigné convier la Russie aux commémorations des 70 ans de la capitulation allemande, il est plus que nécessaire de rappeler le rôle glorieux de l’Armée Rouge dans la libération de l’Europe.

(suite…)