Ariane Ascaride

[DVD] Une histoire de fou, de l’engagement révolutionnaire et des limites de l’action violente

Vingt-cinq ans après le magnifique et poignant Dieu vomit les tièdes, Robert Guédiguian poursuit sa réflexion sur la violence politique. Une histoire de fou, son dernier chef-d’œuvre, est aussi, à la suite du Voyage en Arménie et de L’armée du crime, l’occasion de clore une quête intime à la recherche de son arménité. Attaquant de front le génocide arménien et ses conséquences politiques sur un siècle, il donne à voir la complexité des engagements révolutionnaires dans ce qu’ils peuvent avoir, à la fois de grandiose et de tragique. Comme toujours chez le cinéaste marseillais, communiste et emplit de questionnements chrétiens, l’humain est au cœur du drame et l’émotion finit par submerger le spectateur sans le défaire de sa raison. Guédiguian est de ses auteurs rares qui savent encore parler au cœur, à l’âme et à l’intellect comme s’ils n’étaient qu’un. À l’occasion de la sortie prochaine du DVD, le 5 avril prochain, nous avons concocté une petite analyse. (suite…)

Publicités

Les héritiers, enseigner de la tête vers le cœur

Porté par Ariane Ascaride (dont nous avions parler pour notre article sur Au fil d’Ariane), Les Héritiers, troisième long-métrage de Marie-Castille Mention-Schaar est exactement le film que l’on attendait pour promouvoir un devoir de mémoire serein et raisonné concernant la Shoah. Profondément humaniste, la réalisatrice raconte l’histoire vraie d’une classe de seconde difficile sauvé par un projet commun. Laissant de coté tout sensationnalisme mal venu, Les héritiers prend aux tripes et nous émeut laissant apparaître que le chemin peut être court de la tête au cœur. (suite…)