Birdy Nam Nam

We are your friends, hymne déconcertant à la beaufitude

Max Joseph, dont c’est le premier long-métrage, risque fort de ne pas percer comme son héros, interprété par l’histrion Zac Efron. Réfractaire à l’électro bas de gamme distillée à longueur de journée sur les ondes mais pas opposés au genre, nous nous attendions à ce que We are your friends s’adresse à un public de passionnée qui savent que l’électro est née en Allemagne avec Kraftwerk, qui apprécient davantage Birdy Nam Nam, Zombie Zombie ou Kavinsky que le dernier David Guetta formaté à la petite cuillère. A la place, on assiste impuissant à l’apologie bête et méchante de ce qui tue à petit feu tous les sous-genres musicaux : la promotion de l’argent-roi. (suite…)

Publicités