Christopher Nolan

Batman V Superman: L’aube de la Justice, dépassé par le mythe

Dans notre âme de cinéphile, Zack Snyder résonne comme un appel. On rentre toujours dans la salle avec l’espoir d’un grand film, et on ressort déçu en se rappelant que le bonhomme, malgré une réalisation irréprochable, manque toujours de profondeur. Esthétiquement, l’émerveillement est toujours là mais l’homme n’a rien d’un grand conteur. Son oeuvre entière, est innervée par l’influence comics, le rendait inévitable pour dépeindre la naissance de la ligue des justiciers. Batman V Superman: L’aube de la Justice est un préquelle à Justice League que Warner Bros et DC Entertainment ont le bon goût, si rare chez Marvel, de présenter au public avant sa suite. (suite…)

Publicités

Spectre, retour vers le futur

Un temps, Sam Mendes, réalisateur génial d’American Beauty avait annoncé qu’il ne continuerait pas son travail entamé avec Skyfall sur la série des James Bond. Grand bien lui a pris de changer d’avis. Avec Spectre, il signe un retour aux sources tout en prenant soin de perpétuer le Bond nouveau né avec Daniel Craig. Ce dernier laissant à son tour planer le doute sur son éventuelle participation au prochain volume et le climax de Spectre permettant d’y croire, la boucle est bouclée.

(suite…)

Transcendance : « Je crains le jour où la technologie remplacera les interactions humaines » (Einstein)

Avec Transcendance, Wally Pfister réalise son premier film après avoir collaboré notamment, avec Christopher Nolan dans sa trilogie Batman ou dans Inception. Il est ici question du développement de la science et plus particulièrement du développement de l’intelligence artificielle. Pour faire court, un brillant scientifique, Will Caster (Johnny Depp), mène des recherches en vue de créer la première intelligence artificielle, un programme informatique, nommé PINN, qui aurait, en plus d’une capacité de réflexion infinie, une conscience de soi. Suite à un attentat perpétré par un groupe anti-IA mené par Bree (Kate Mara, que l’on retrouve aussi dans House of Cards), il est condamné à mourir de ses blessures. Sa femme, Evelyn (Rebecca Hall), qui refuse de le perdre, pense pouvoir le sauver en téléchargeant sa mémoire dans un ordinateur. Bien sûr l’opération réussie, mais est-ce bien Will qui se trouve dans la machine ? (suite…)