Edgar Ramirez

Joy, le rêve américain à taille humaine

Après son magnifique Happiness Therapy et son non moins réussi American Bluff, David O. Russel remet en marche sa machine à rêve avec Joy, inspirée de la vie de Joy Mangano, présentatrice vedette de télé-achat et inventrice. Ce rêve, qui l’aurait cru, tout américain qu’il semble au premier abord, est nuancé et remis à échelle humaine. On en attendait pas moins de cet orfèvre des sentiments. Pour ce faire, il s’entoure de ses acteurs fétiches, Jennifer Lawrence, Bradley Cooper et Robert de Niro. (suite…)

Délivre-nous du mal : Open The Doors

Avec Délivre-nous du mal, Scott Derrickson n’en est pas à son premier coup d’essai, c’est à lui que l’on doit l’Exorcisme d’Emily Rose. Ce film est avant tout mélange entre polar et film d’exorcisme, avec tout les ingrédients nécessaires, un flic à la main lourde (Eric Bana), un prêtre à moitié défroqué (Edgar Ramirez) et un méchant diablotin (Sean Harris). (suite…)