Elizabeth Olsen

[Avant-première] En secret, le carcan bourgeois pousse-au-crime

En secret, le premier long-métrage de Charlie Stratton pourrait sortir de manière confidentielle, ce 27 mai 2016, si l’on ne s’évertuait pas, chez nous et ailleurs, à réparer ce genre d’injustice. Cette adaptation assez fidèle et tourmentée de Thérèse Raquin d’Émile Zola fait camper à Elisabeth Olsen, une jeune femme mariée, éperdue d’amour pour un bellâtre, en proie à une culpabilité qui la ronge. (suite…)

Captain America : Civil War, mais qu’ils en meurent !

Captain America : Civil War se plante là comme un troisième épisode fantôme de la franchise Avengers, cette saga qui se paie le luxe de présenter une équipe de personnages détestables et de centrer l’intrigue uniquement sur la détestation qu’ils peuvent susciter. A bout de souffle, l’arrivée des frères Russo ne réussit pas à sauver les Avengers d’eux-même, se contentant de répéter la même recette que dans Avengers : L’ère d’Ultron. On en vient à rêver que cette guerre civile mette vraiment fin à leurs agissements et que l’on revienne à plus de créativité et de subtilité. A l’image de Zemo, on ne rêve plus que d’une chose : débarrasser la Terre de cette engeance dégénérée et interventionniste, reflet de l’US Army.

(suite…)

Avengers : l’ère d’Ultron, les héros face à face avec leurs contradictions

Il y a trois ans, on avait attendu Avengers avec fébrilité. Il faut dire qu’une incursion de Joss Whedon, le créateur génial de Buffy contre les vampires avait de quoi nous intriguait, bien que Firefly, sa dernière création télévisuelle nous ait laissé pantois. À vrai dire, on avait été plutôt déçu, peut-être par nos propres attentes et Avengers semblait traînait en longueur s’appesantissant bien trop sur la présentation de personnages que l’on connaissait déjà. Mais Avengers : l’ère d’Ultron renoue à la fois avec une action plus débridée et un scénario délivrant, dans la grande tradition Marvel, quelques messages à vocations politiques. (suite…)