Frank Capra

[Rétro] Gremlins ou le carnage festif

Il suffit de prendre quelques risques mesurés, de saisir mollement sa télécommande et de vagabonder de chaînes hertziennes en chaînes câblés pour mesurer l’immensité cosmique du vide qui habite le cinéma dédié aux fêtes de Noël. Et au milieu de tous ce cambouis, surgissent parfois quelques ovnis. C’est le cas de Gremlins de Joe Dante, emblématique des années 80 et de la constellation Spielberg, dont on s’étonne, à l’occasion de sa ressortie dans les salles obscures, qu’il fut plébiscité par toute une génération de gosses (et laissé négligemment à leur portée par des parents dépassés) malgré son caractère ouvertement horrifique. Une claque qui n’a rien perdu de sa superbe, génialissime coup d’épée dans le marasme sentimentaliste des productions stéréotypées d’hier et d’aujourd’hui. (suite…)

[Rétro] La vie est belle, une romance intemporelle et une ode à la solidarité!

Réalisateur talentueux mais habitué aux films de commande, Frank Capra allait subir un échec commercial, en 1946, avec La vie est belle, le premier de ces films à être produit par sa propre maison de production, Liberty Films. Les films suivants ne fonctionneraient pas davantage et marquerait la fin de carrière du cinéaste. Ironie du sort, La vie est belle est aujourd’hui considéré comme un véritable classique, le mètre-étalon de la comédie américaine. Le Mardi 16 Décembre, La vie est belle était rediffusé en version restaurée dans les cinémas Pathé. Retour sur un chef d’œuvre mêlant drame, comédie et fantastique avec la virtuosité des grands maîtres. (suite…)