Gerard Lanvin

L’âge de glace : Les lois de l’univers moque complotistes et créationnistes

L’âge de glace, en tant que franchise d’animation, a cela de particulier, qu’elle tient la route, avec les mêmes ingrédients, sans s’épuiser. Pourtant cinquième épisode de la saga, L’âge de glace : Les lois de l’univers de Mike Thurmeier et Galen T. Chu, reprend la même recette et réussit à nous faire rire comme à la première heure avec Scrat et ses amis dont les inénarrables aventures tordent le coup au créationnisme et aux théories du complot, les tournant discrètement au ridicule.

(suite…)

[Plutôt contre] 96 heures, idée neuve pour réalisation vieillotte

Quelques mois après Diplomatie, Niels Arestrup revient pour un nouveau huit-clos, 96 heures, réalisé par Frédéric Schoendoerffer. Accompagné par Gérard Lanvin qui n’est jamais meilleur que lorsqu’il joue des drames, il campe à nouveau un rôle de méchant dans ce film policier qui inverse les rôles. (suite…)

[Avant-Première] Angélique, la cape sans l’émotion

 C’est avec beaucoup de doute que nous venions à l’avant-première d’Angélique, ce jeudi 12 décembre 2013, en présence de Gérard Lanvin, Nora Arnezeder et Ariel Zeitoun. Le réalisateur de Bimboland ou Yamakasi ne brille pas par sa filmographie exceptionnellement audacieuse. « Angélique » nous promettait une histoire d’amour mièvre, d’après les souvenirs vaporeux des premières adaptations qui ont bercé l’enfance de nombreux téléspectateurs. On hérite finalement certes d’une histoire d’amour sans consistance, mais d’un film de cape et d’épée rythmé et entraînant. (suite…)