Gérard Oury

[Rétro] La grande vadrouille, rire aux larmes des moments les plus sombres de l’Histoire

Le mardi 12 juillet est ressorti en salle, en version restaurée, un classique éternel de la comédie française auquel participèrent deux monstres sacrés : Louis de Funès et Bourvil. La grande vadrouille sorti vingt et un an après la Libération nous rappelle comment la collaboration a longtemps été éludé du discours français après-guerre, fantasmant un univers patriotique, où malgré les différences de classes, n’importe quel français eût été, pour peu que la situation se présente, naturellement résistant. Il n’en reste pas moins un franc succès qui, la salle en témoignerait, réussit encore à faire rire les plus petits comme les plus grands, fédérateur comme la légende gaullienne. (suite…)

Publicités