Hayao Miyazaki

Microbe et Gasoil, invitation poétique à quitter les sentiers battus

Michel Gondry hante notre imaginaire depuis des années maintenant. Sans même le savoir, la plupart d’entre nous aurons grandi en regardant les clips qu’il a réalisé pour des artistes aussi divers qu’IAM, Björk, Les Wampas, The Chemical Brothers, Noir Désir, The White Stripes ou Étienne Daho. Puis il a introduit une touche bien à lui de poésie dans le cinéma français, teintée d’influence américaine, avec Eternal Sunshine Of The Spotless Mind et de folie douce amère avec Soyez sympas, rembobinez. Conservant l’amour intact pour le cinéma que l’on ressent dans chacun de ses plans et un regard tendre sur les meilleurs côtés de l’être humain, Gondry revient avec un road-movie hors des chemins maintes fois rebattus : Microbe et Gasoil.

(suite…)

Miyazaki prend son dernier envol

C’est avec majesté que le roi de l’animation japonaise nous livre l’ultime opus de sa carrière. Tout y est de ce qui a pu faire sa grandeur, son amour des belles mécaniques et des réalisations humaines, sa fascination pour la nature et sa force inextinguible. C’est sur une citation du philosophe français Paul Valéry, mort au sortir de la seconde guerre mondiale, durant laquelle il avait refusé de collaborer et perdu son poste au Centre Universitaire Méditerranéen de Nice.

« Le vent se lève ! Il faut tenter de vivre ! »

(suite…)