Jennifer Kent

Projet Almanac, nauséeux « found footage » !

Avec Project Almanac, Dean Israelite réalise un premier film qui ne restera pas dans les annales. Tournée en « found footage », Project Almanac nous rappelle que cette technique de réalisation ne doit pas signifier que l’on tient sa caméra avec ses pieds.
(suite…)

Publicités

Annabelle, la belle arnaque

Alors qu’avec Conjuring : Les dossiers Warren, James Wan livrait un film d’horreur classique et efficace à la réalisation eighties très soignée, sa préquelle réalisée par John R. Leonetti, Annabelle, rabâche les mêmes thèmes mais n’apporte pas le même soin à l’esthétique du long-métrage. John R. Leonetti n’en est pas à son premier méfait puisque c’est à lui qu’on doit le nanar sidéral Mortal Kombat : Destruction Finale. (suite…)

Mister Babadook, réalité fantastique et fantastique folie

Jennifer Kent réalise son premier long-métrage, Mister Babadook, récompensé par quatre prix au dernier festival de Gérardmer. La metteuse en scène australienne nous offre une pépite du cinéma d’angoisse, un hommage doté d’une véritable personnalité, naviguant entre les peurs enfantines et ce qu’elles peuvent avoir de plus magiques.

(suite…)