Joseph Fiennes

Hercule au Panthéon des nanars

Ayant grandi avec les cassettes de Combat de maître, de La hyène intrépide ou du Marin des mers de Chine, nous somme nombreux à en vouloir à Brett Ratner d’avoir perverti Jackie Chan avec la série des Rush Hour, ce dernier abandonnant l’humour cocasse et les acrobaties incroyables de ses films Hong-kongais pour un humour américain bas du front, un sens de l’action et des chorégraphies passés à la moulinette. Oui, Brett Ratner nous a laissé orphelins. Difficile d’accepter, que malgré d’énorme scories, Hercule, à défaut de nous avoir passionné ait été un bon divertissement. (suite…)

Publicités