Kurt Russel

Big Trouble in Little China : L’enfer de Midnight Road et les fantômes des tempêtes, le retour fracassant de Jack Burton

album-cover-large-34205

Big John, quasi septuagénaire, semble avoir pris sa retraite cinématographique. Depuis The Ward, sorti en 2011, le talentueux réalisateur a tout simplement disparu des radars… Ou presque, puisqu’il a collaboré à la suite des aventures de Snake Plissken en Comics au côté du scénariste Christopher Sebela et de du dessinateur Diego Barreto. Cette année, dans la même veine, sort aux éditions Réflexions, Big Trouble in Little China : L’enfer de Midnight Road et les fantômes des tempêtes, suite fantasque et hilarante des Aventures de Jack Burton dans les griffes du Mandarin, co-écrit cette fois-ci avec Eric Powell et portant Brian Churilla aux dessins. La carrière prolifique du maître de l’horreur emprunte des voix inattendues dans lesquels nous n’avons pu que nous jeter à tombeau ouvert. (suite…)

Publicités

Les huit salopards, l’Ouest en demi-teinte

Le pape des cinéphiles, qui parle à leurs tripes et à leurs cœurs avant de s’adresser à leur tête, a vraisemblablement désarçonné plus d’un aficionado tout en s’attirant les foudres d’une certaine presse n’ayant toujours pas accepter l’apport du film de genre à l’art cinématographique. Avec Les huit salopards, il est vrai que Tarantino adopte un style moins rythmé, plus lent qu’à l’accoutumé mais maîtrisé. Après tout n’est pas cela l’essence du western spaghetti qu’il affectionne tant ?
(suite…)