Matthieu Kassovitz

Qu’Allah bénisse la France, prière républicaine

On a lu n’importe quoi sur le slam d’Abd Al Malik, certain le juge consensuel, un brin moralisateur. J’ai vu des amateurs de rap tenir ce discours. Ça me tue. Qu’on fait IAM avec Petit frère ou NTM avec Laisse pas traîner ton fils ? Comme si on ne pouvait pas faire le constat d’une situation dramatique sans en dénonçait les causes et les conséquences. Avec Qu’Allah bénisse la France, adapté de son propre roman, Abd Al Malik ne laisse plus de place pour ce genre de doute. Dix-neuf ans après La Haine de Mathieu Kassovitz, Qu’Allah bénisse la France rend hommage à son illustre prédécesseur par sa photographie d’un noir et blanc soignée. Sur les murs de sa chambre, bien en vue, un poster d’Assassin trône. (suite…)

Un illustre inconnu, fable transgressive à la croisée des genres

Après le succès de son précédent film Le prénom, Matthieu Delaporte surprend tout le monde en quittant la comédie, fut-elle acerbe, pour un registre beaucoup plus sombre. Avec son compère, Alexandre de La Patellière, il signe le scénario d’un film de genre crépusculaire aux frontières entre drame psychologique et thriller virant au slasher à tout instant. Magistralement interprété par Matthieu Kassovitz, Un illustre inconnu est la claque française de la fin d’année. (suite…)