Niels Arestrup

[Plutôt pour] 96 heures, un flic en garde à vue

 

Avec 96 heures, Frédéric Schoendoerffer poursuit dans son registre favori, les films de gangsters et de flics (Switch, la série Braquo, MR73…). Son film est une sorte de huit-clos à la sauce Garde à vue (film de 1981 de Claude Miller avec Lino Ventura). (suite…)

Publicités

[Plutôt contre] 96 heures, idée neuve pour réalisation vieillotte

Quelques mois après Diplomatie, Niels Arestrup revient pour un nouveau huit-clos, 96 heures, réalisé par Frédéric Schoendoerffer. Accompagné par Gérard Lanvin qui n’est jamais meilleur que lorsqu’il joue des drames, il campe à nouveau un rôle de méchant dans ce film policier qui inverse les rôles. (suite…)

[Avant-Première] Diplomatie, pourquoi Paris n’a pas brûlé?

Quarante-huit ans après Paris brûle-t-il ? (1966) de René Clément, adapté du best-seller anonyme, qui s’attachait à décrire les dernières heures de la libération de Paris, Volker Schlöndorff nous offre Diplomatie. Diplomatie, adapté de la pièce éponyme de Cyril Gély, et scénarisé par lui-même, se concentre sur les tractations ayant eu lieu à l’Hôtel Meurice entre le Gouverneur du Grand Paris, Dietrich von Choltitz et le consul de Suède, Raoul Nordling. Niels Arestrup qui joue le général et André Dussollier, le consul reprennent leurs rôles respectifs.

(suite…)