Pascal Elbé

[Avant-Première] Le cœur en braille : l’essentiel est invisible pour les yeux

Ce lundi 12 décembre, nous avons pu assister, en présence du réalisateur Michel Boujenah, à la projection en avant-première de son troisième long-métrage. Il est revenu sur son rapport à l’art cinématographique dans lequel il trouve un supplément d’âme à la scène et se rêve, en plaisantant, en créateur divin. Romance de minots, Le cœur en braille, qui sortira le 28 décembre 2016, illustre avec juste ce qu’il faut de tendresse et de facétie, les premiers amours timides et désintéressés. (suite…)

[Avant-Première] Zootopie, les Fables de La Fontaine à l’assaut des populismes

Ce dimanche 14 janvier 2016, nous avons eu l’occasion de pouvoir assister à l’avant-première du dernier né des studios Disney. Zootopie de Byron HowardRich Moore et Jared Bush jouit d’une réalisation impeccable au sein d’un univers immédiatement immersif. L’œuvre, touchante et intelligente, agit comme une véritable métaphore du melting-pot américain et des dangers d’un communautarisme exacerbé instrumentalisé par les sphères politiques. L’enquête policière menée tambour battant et les multiples degrés de lecture séduiront, à coup sûr, petits et grands.
(suite…)

[Avant-Première] Je compte sur vous, ou comment ratez son film par manque d’empathie pour son personnage ?

Ce samedi 12 décembre 2015, nous avons pu assisté à l’avant-première de Je compte sur vous, le deuxième long-métrage de Pascal Elbé, qui sortira le 30 décembre, en présence du réalisateur et de l’acteur principal, Vincent Elbaz. Ce polar inspiré par la vie de l’escroc Gilbert Chikli qui avait lancé les arnaques aux présidents, consistant à faire croire à un employé lambda d’une banque ou d’une grande société qu’il doit réaliser un virement de toute urgence, nous a laissé sur notre faim. On n’y retrouve pas le panache qui fait habituellement le sel de ce genre cinématographique.

(suite…)

[Avant-Première] 24 jours : entre devoir de mémoire et récupération

Chez la graine, on aime bien les avants-premières. Parce qu’elles sont souvent révélatrices de la raison d’être d’un film. On n’a pas été déçu avec celle de 24 jours d’Alexandre Arcady, qui sort le 30 Avril. Hier soir à Nice, résumé d’une soirée qui sentait bon la récupération. Dans une salle comble, mais au trois quarts comblée d’invités.

(suite…)