Stig Dagerman

[Direct-to-vidéo] Frankenstein, notre besoin de consolation est impossible à rassasier

Bernard Rose, connu pour avoir initié la saga horrifique Candyman, a vu son seizième long-métrage, sobrement intitulé Frankenstein, sortir directement pour le marché de la vidéo dans l’hexagone, le 8 mars 2016, par l’entremise de Mad Movies. Cette énième réécriture filmique du livre culte de Mary Shelley arrive-t-elle à justifier son existence ? Face à des nanars navrant comme I, Frankenstein ou des succès mitigés comme Docteur Frankenstein, traitant davantage des problèmes éthiques que des aspirations du monstre lui-même, la version du cinéaste britannique recentre le propos sur les états d’âmes philosophiques de la créature. Une idée qui n’est pas pour nous déplaire.
(suite…)

Publicités

[Avant-première] L’homme qu’on aimait trop, le bourreau et la malheureuse

À Nice, ce mardi 15 Juillet était diffusé en avant-première, quelques heures avant la sortie nationale, le dernier film d’André Téchiné, L’homme qu’on aimait trop. Cette biographie partielle de Maurice Agnelet et Agnès Le Roux retrace l’histoire de leur rencontre et les circonstances troubles de la disparition de l’héritière du Palais de la Méditerranée. Téchiné réussit un instantané au plus proche malgré la complexité de l’affaire. Ni à charge ni à décharge, L’homme qu’on aimait trop, évite de tomber dans l’interprétation exagérée, malgré un inévitable aspect romancé et Téchiné livre un exercice réussi en traitant d’un fait divers macabre sans tomber dans le sordide. Tout le contraire d’Arcady.

(suite…)