Tom Holland

Annabelle, la belle arnaque

Alors qu’avec Conjuring : Les dossiers Warren, James Wan livrait un film d’horreur classique et efficace à la réalisation eighties très soignée, sa préquelle réalisée par John R. Leonetti, Annabelle, rabâche les mêmes thèmes mais n’apporte pas le même soin à l’esthétique du long-métrage. John R. Leonetti n’en est pas à son premier méfait puisque c’est à lui qu’on doit le nanar sidéral Mortal Kombat : Destruction Finale. (suite…)