Vincent Macaigne

Des nouvelles de la planète Mars, voile fragile entre folie et aliénation

Mars, dit-on dans la culture populaire, est le mois des fous. Qu’advient-il lorsque celui est écoulé ? Où s’en vont mourir les gentils illuminés et les psychopathes dangereux ? On s’en soucie rarement. Pourtant, nous vous l’assurons, il serait dommage de ne pas prendre Des nouvelles de la planète Mars. Dominik Moll, qui avait travaillé sur la série Tunnel, nous offre un cinquième film ébouriffant de maîtrise scénaristique et d’humanité. (suite…)

Publicités

La nuit des lutins, dernier feu d’artifice…

Ce jeudi 20 Novembre était diffusé Bouquet final, la dernière édition du festival de courts-métrages La nuit des lutins. Cette édition semblent vouée à être la dernière après le retrait des principaux partenaires de l’association et le refus du Centre National du Cinéma et de l’Image Animée de subventionner ces initiatives en 2015. À l’instar d’Un festival, c’est trop court, La nuit des lutins était pourtant une bien belle idée mettant à l’honneur un aspect méconnu du cinéma français mais fondamental car le court-métrage ne peut pas être réduit à une carte de visite pour réalisateurs débutants. C’est bien plus. C’est un lieu encore libre du carcan financier dans lequel sont enfermés les plus grosses productions. C’est également un lieu d’expérimentation et d’inventivité extraordinaire. N’oublions jamais que la plus emblématique réalisation de Luis Buñuel est Un chien andalou, court-métrage de seize minutes. Le court-métrage doit-il être condamné à une diffusion confidentielle ? C’est la question que posait régulièrement Les lutins du court-métrage. C’est une question que l’on devrait continuer à poser car le grand public passe à côté d’œuvres fortes et singulières qui mériterait davantage de reconnaissance. Revenons ensemble sur cette dernière édition flamboyante aux allures de feux d’artifices. (suite…)