Yann Gozlan

Un homme idéal, un thriller loin d’être parfait

Un homme idéal de Yann Gozlan est loin d’être le thriller parfait. La lenteur n’est pas son seul problème, le scénario enfonçant des portes ouvertes, laissant l’impression que celui-ci devrait avoir trouvé sa fin au premier tiers du long-métrage. Ana Girardot, si émouvante dans La prochaine fois je viserais le cœur et incandescente dans Paradise Lost, est ici presque transparente tandis que Pierre Niney surjoue, donnant l’impression qu’il pose constamment pour une séance photo. (suite…)